Mutuelle cheminot : tout savoir sur le régime santé des employés de la SNCF

La mutuelle cheminot de la Société nationale des chemins de fer français existe depuis plus de 130 années. Elle protège l’ensemble des agents des réseaux ferroviaires de la SNCF, y compris les conjoints et leurs enfants. Peu importe le type d’agent SNCF, chacun a droit d’adhérer à cette mutuelle sante, qu’il s’agisse d’un cadre permanent, d’un travailleur hors statut, ou d’un salarié.

La couverture santé s’avère une véritable préoccupation de la mutuelle de la SNCF. Bien que d’abord dédiée aux besoins des cheminots, cette assurance complementaire sante est également ouverte à tous en France, au même titre que d’autres mutuelles.

Plus d’un siècle de solidarité d’une mutuelle au service de ses membres

Préoccupés par la santé des cheminots, la Mutuelle générale des cheminots (MGC) a été fondée en 1883 par des cheminots. Quarante années plus tard, l’adoption de la loi sur les assurances sociales, le 5 avril 1928, a donné lieu à la mise en place d’une commission, mandatée pour la coordination d’un régime général harmonisé avec le régime spécial dont bénéficiaient déjà les agents des réseaux ferroviaires du pays. À l’époque, ils n’étaient cependant pas couverts pour le risque de maladie et la maternité pour leurs familles. Afin de combler cette lacune, en conséquence de ce cadre légal, la Mutuelle familiale des cheminots de France a vu le jour le 13 janvier 1930, créée par un petit groupe de cheminots.

Initialement, il s’agissait pour cette mutuelle novice d’une couverture, pour les adhérents, de soins médicaux, soins pharmaceutiques, ainsi que de frais d’hôpitaux et d’opération. Au fil des décennies, la mutuelle s’est développée pour couvrir une gamme plus élargie de possibilités de risques du domaine de la santé.

Deux catégories d’adherents dans le cadre de cette mutuelle

La mutuelle sante pour cheminots reconnaît deux catégories d’adherents. En premier lieu, il y a les « sociétaires », c’est-à-dire les agents de la SNCF. La seconde catégorie de cette mutuelle consiste en les « bénéficiaires », désignés pour cette couverture comme étant des conjoints ou encore des enfants à charge.

La souscription à la mutuelle cheminot pour un agent de la SNCF s’effectue tout simplement en complétant un formulaire. Le nouvel adhérent est tenu de fournir des frais d’adhésion de 15 euros.

Le paiement des cotisations de cette complementaire sante peut s’effectuer de diverses manières, tels que par un prélèvement automatique sur la fiche de paye ou la pension de retraite, ou encore par un prélèvement bancaire ou postal.

Cette mutuelle séduit par ses nombreux avantages

Les travailleurs de la SNCF et leurs familles bénéficient de nombreux avantages exclusifs grâce à cette mutuelle sante.

Entre autres, ils obtiennent la possibilité de se prémunir du tiers payant. Leurs actes facturés en médecine douce sont pris en charge par la mutuelle. Ils sont garantis d’être remboursés dans un délai de 48 heures. Des primes spécialement conçues pour les familles leur sont offertes. Ils n’ont à débourser aucune cotisation pour les enfants âgés de moins de 12 mois.

Les personnes qui souscrivent à cette complementaire sante peuvent accéder aux soins des centres médicaux qui appartiennent aux Unions territoriales faisant partie de la Mutualité française. Dans le cadre de parcours de soins coordonnés, les dépassements de service de professionnels de santé, entre autres les médecins généralistes, les médecins spécialistes, et les dentistes, sont couverts par la mutuelle cheminot.

Bien que tous les vaccins ne soient pas couverts (comme les vaccins protégeant lors de voyages à l’étranger), la mutuelle cheminot rembourse le vaccin antigrippal de personnes de moins de 65 ans, qui relèvent de la Sécurité sociale.

Une mutuelle au caractère familial affirmé

Les membres de la famille d’un agent de la SNCF peuvent adhérer à la mutuelle cheminot. Les épouses ou compagnes sont les bienvenues dans ce cadre de cette mutuelle. Et inversement, s’il s’agit d’une employée cheminote, dans ce cas son mari ou compagnon, extérieur à la SNCF, bénéficie lui aussi de la possibilité de rejoindre la Mutuelle familiale des cheminots de France. Toutefois, les conjoints et les conjointes des agents des réseaux ferroviaires ne sont pas tenus de rejoindre la MFCF : ils sont libres d’adhérer ou pas, ou d’avoir recours aux garanties offertes par d’autres mutuelles.

Comme ce fut le cas pour d’autres mutuelles, la mutuelle MFCF s’est investie dans la solidarité entre les générations, en s’engageant notamment dans la Couverture maladie universelle (CMU).

Des tarifs attrayants de complementaire sante sont proposés aux adhérents de la mutuelle pour protéger contre les risques de santé de leurs enfants. Entre autres, une formule prêt santé aidé est offerte, permettant de financer des soins qui s’avèrent onéreux, ou encore de couvrir des aménagements divers en lien avec la santé.

Le caractère familial de la Mutuelle familiale des cheminots de France s’est renforcé en 1986, avec un vote de cotisation gratuite pour tout enfant à charge. Cette décision a déclenché une vague de recrutement parmi le réseau des agents des réseaux ferroviaires. Par la suite, le conseil d’administration de la mutuelle a dû revoir cette pratique, en raison des coûts considérables de prestations engendrés par la catégorie enfant. La gratuité de la cotisation à la mutuelle a par conséquent été limitée au troisième enfant.

Une mutuelle qui propose plusieurs types de garanties et de formules

Trois types de garanties sont offertes aux adhérents de la MFCF, bien entendu proportionnelles aux cotisations qu’ils s’engagent à débourser.

En conformité avec l’annexe 1 du règlement de cette mutuelle, ils peuvent obtenir une « protection complète » qui consiste en un remboursement des frais de produits pharmaceutiques ainsi que des frais d’hospitalisation.

La « protection réduite » de la mutuelle cheminot est apparentée au type de garantie totale. Toutefois, elle ne rembourse pas les frais de pharmacie ni les fournitures sanitaires. Ces éléments sont décrits dans l’annexe 2 du règlement mutualiste.

Quant à la « garantie minimale », elle est conforme à l’annexe 3 du règlement de la mutuelle. Elle consiste en un niveau de remboursement de base, qui se retrouve dans une majorité d’autres mutuelles et compagnies d’assurance.

Trois formules, correspondant à des profils d’âge ou de situations de vie, sont également possibles.

Les jeunes négligent souvent d’avoir recours aux services de mutuelles santé. La formule « jeune » de la mutuelle cheminot permet aux jeunes personnes, agents des réseaux ferroviaires, de se protéger de potentiels risques de santé, en optant pour « l’essentiel » et « l’essentiel plus » en termes d’assurance. Il s’agit d’une couverture dite classique de risques de dépenses de santé. Avec une poignée d’options supplémentaires, les jeunes ont également accès à une couverture de dépenses en optique ou dentaire.

Les divers besoins concernant la famille sont couverts avec une formule « famille ». Elle sert à soutenir les familles à surmonter une panoplie de petits problèmes de santé, ainsi que d’autres plus conséquents, tels que des hospitalisations ou des frais de lunettes, d’appareil dentaire, etc. Selon le niveau choisi au moment de l’adhésion, le taux de remboursement peut varier d’un adhérent à l’autre.

La troisième formule « senior » de la mutuelle cheminot concerne les personnes retraitées qui sont soucieuses de couvrir leurs frais de soins de santé. Les options ont été adaptées à leurs besoins. Les cotisations s’avèrent toutefois plus élevées dans cette catégorie d’adhérents, comme cela est souvent le cas dans la plupart d’autres mutuelles et compagnies d’assurance, puisque les risques des seniors sont reconnus pour être plus conséquents.

Pour aller plus loin :