Complementaire sante et mutuelle, quelle différence ?

La complementaire sante est une prevoyance santé offerte par les organismes complémentaires (mutuelle sante ou assurance sante). En effet, pour assurer une couverture sociale plus importante, la complémentarité santé s’ajoute à la securite sociale ou l’assurance sante obligatoire. D’ailleurs, les deux termes mutuelle sante et assurance sante sont parfois confondus alors qu’ils sont différents dans certains points. La complementaire sante se différencie surtout par son but au niveau de la sécurisation sociale. Des sociétés proposent un devis, remboursement, tarif et garantie pour les démarches contractuelles via un espace client.

Les complémentaires santé et les mutuelles, c’est quoi ?

Par définition, la complementaire sante est une des assurances maladie qui vient d’ajouter au régime général. En effet, l’assurance maladie complémentaire intervient sous forme de protection de recouvrement d’un soin d’où son nom. En d’autre termes, les complémentaires désignent les organismes participant au remboursement des éventuelles dépenses sur l’assurance maladie dont le tarif n’est pas intégré dans les aides de la CPAM. Elle peut être facultative, souscrite ou encore obligatoire au sein d’une société et se présente sous forme d’assurance-groupe. D’ailleurs, elles peuvent s’ajouter aux acquittements de soins que ce soit sur l’hospitalisation, les soins dentaires durant cette période ainsi que des prestations concernant les traitements dentaire. Elle est une complémentaire aux régimes généraux d’une prevoyance qui s’adapte le plus à la situation d’une famille. De plus, les services proposés dans ce rajout des assurances sont des offres exceptionnelles pour assurer les éventuelles maladies. Les depenses remboursées par la mutuelle sante adaptée concernent la prise en charge du ticket modérateur. Les assurés et leur famille auront la possibilité de choisir parmi différents devis les offres complémentaires sur les remboursements santé correspondant à de diverses prestations proposées à des prix variables dépendant du choix des formules. Le devis permet aux candidats de prévoir des budgets plan pour les mutuelles.

Les remboursements inclus

En général, la complémentaire santé concerne le remboursement de l’intégralité du ticket modérateur. En d’autre termes, elle consiste à rembourser la différence entre le montant remboursé et la base de recouvrement du tarif par la prevoyance santé de toutes les prestations remboursées par la sécurité sociale incluant l’assurance vie. Effectivement, les mutuelles proposent des offres dans le domaine des audioprothèses, des dentaires ou encore des frais d’hospitalisation. Ainsi, ces entreprises ont développé des réseaux avec plusieurs partenaires ce qui permet aux assurés de bénéficier d’engagements en termes de qualité et des prix négociés sur les services rendus, y compris pour la prevoyance. Cela dépend surtout des caractéristiques du contrat et de la maladie, et dans ce cas, l’assuré n’aura pas à payer sa part des depenses de soins restant à sa charge suite à la restitution par la sécurité social. Les garanties des mutuelles procurent un accès à un soin bien surveillé. A l’espace de deux ans, les contrats doivent être renouvelés en France. Les systèmes de remboursement des assureurs sont de plus en plus rapides.

Le contrat pour une complementaire sante

Tous les contrats doivent respecter plusieurs restrictions et obligations de remboursements fixées par l’Etat dans un plan de temps precis. Par ailleurs, ils concernent également l’optique et peuvent éventuellement proposer une offre et des garanties sur la restitution des soins durant l’hospitalisation. Le contrat de complémentaire santé peut également proposer des services ou des garanties sur la couverture des équipements d’optique. En effet, les prestations appuient les clients dans les achats de la monture et des verres des lunettes. Le contrat des mutuelles peut également souscrire la restitution des dépassements de tarifs en France disponible en ligne. Dans ce cas, les médecins qui n’ont pas adhéré au CAS ou contrat d’accès aux soins comme dans le cas d’un soin dentaire seront dans l’obligation de plafonner la prise en charge pour les dépassements. Ces contrats peuvent contribuer à l’amélioration des conditions de vie d’un patient.

Le tiers payant, une prestation potentiellement intéressante

L’assurance et de nombreux professionnels partenaires de santé ont décidé d’élaborer le système du tiers payant. Ce système aura la possibilité de dispenser les assurés de l’avance des frais à leur charge suite à la restitution par la securite sociale dans un espace de temps. L’assuré n’aura qu’à présenter un document au professionnel de santé pour bénéficier du remboursement via cette offre. En effet, le document à présenter est une attestation de tiers payant provenant de l’entreprise donnant l’occasion aux assurés d’économiser sur les frais des diverses opérations prise en charge. Depuis Juillet 2015, les bénéficiaires de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé sont les principales cibles du tiers payant. Les assurés ne seront plus dans l’obligation de faire une avance de frais, de la part complémentaire ou encore des parts obligatoires pour l’ensemble des prestations dispensés par un professionnel.

Spécificités de la mutuelle sante

Les mutuelles sont proposées par des assureurs de forme mutualiste. En effet, les codes et les règles de travail de ces professionnels sont garanties et régies par le Code de la mutualité visible en ligne. La différence la plus flagrante est que les sociétés proposant les mutuelle sante sont non lucratives et utilisent les cotisations des adhérents pour payer les frais. Seul le fonctionnement solidaire garantit l’efficacité de cette dernière contrairement aux sociétés qui assurent et offrent aux clients grâce aux propres moyens de la société. Il existe également des devis pour les entreprises concernant la cotisation. Elle ne devrait en aucun cas garantir des bénéfices sur l’assurance à un professionnel exerçant et proposant des prestations similaires. D’ailleurs, la ligne de mutuelle sante se chargera de la redistribution de l’excédent de la cotisation à ses adhérents à partir d’un devis fixe. Dans le cas où la société entre en perte, elle sera en mesure d’augmenter les cotisations des membres et des actifs dans l’entreprise proposant la mutuelle. Elle peut être confondue avec la complémentaire santé vu qu’elle est facultative sauf si une entreprise la souscrit. De ce fait, elle devient obligatoire pour l’ensemble des salariés seulement ils auront l’occasion de choisir leur préférence. Les cotisations qui la différencient de la complémentaire santé, restent cependant non basées sur les revenus et fixes. Par ailleurs, il est à noter qu’une mutuelle n’a pas le droit de poser des questions concernant la santé d’un client au cours de sa vie pour garantir la protection de ce dernier.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + sept =