Mutuelle : types différents d’assurance sante

Que ce soit en entreprise, en famille, ou pour particulier, les besoins de couverture sur le plan de la santé sont rarement identiques d’un individu à un autre. De ce fait, selon la prise en charge qu’elles accordent en complément des assurances de la Sécurité sociale, l’on rencontre plusieurs types de contrat de complémentaire santé sur le marché. Chaque assuré doit donc rechercher des services de mutuelles sur Internet par exemple en fonction des services de complémentaire santé dont il souhaite bénéficier. Pour ce faire, il devra se tourner vers certains prestataires plutôt que d’autres, pour avoir des devis en ligne correspondant à ses attentes, et sa situation sociale. Même s’il est vrai que, de façon générale, un même prestataire peut proposer les différents types de mutuelles, certains professionnels concentrent leurs formules de complémentaire santé sur certains types de mutuelle santé plutôt que d’autres.

La mutuelle santé de base

L’insuffisance des droits de remboursements accordés par la Sécurité sociale n’est désormais plus un secret. Couvrant les soins de santé sur la base de tarifs de conventions souvent inférieurs aux tarifs réels, l’Assurance maladie obligatoire établit des taux de couverture généralement en dessous de 100 %, n’atteignant les 100 % que dans des cas particuliers, et ne dépassant jamais les 100 %. Il reste donc la plupart du temps un ticket modérateur à la charge de l’assuré, en plus de l’éventuelle différence par rapport aux coûts véritables des traitements. Le minimum que des contrats de mutuelles puissent offrir à des assurés pour une vie plus tranquille, c’est donc de couvrir la totalité du ticket modérateur. Et c’est justement ce détail qui caractérise les mutuelles les plus rencontrées sur le marché, à savoir les mutuelles de base.

Etant donné que pour les actes médicaux basiques, les bases de remboursements correspondent, à peu de choses près, aux frais réels, un contrat proposant un remboursement à 100 % de ces actes devrait pouvoir convenir à une bourse modeste. Les mutuelles de base couvrent donc généralement des soins nécessitant peu de frais. On retrouvera donc notamment au niveau de ce type de mutuelle les remboursements des frais d’une consultation chez un généraliste ou d’une hospitalisation de courte durée, les frais pour les médicaments d’affections ordinaires… etc. En général, cette première catégorie inclut en effet les complémentaires dont les principales garanties sont concentrées sur les soins pris en charge en grande partie par l’Assurance maladie obligatoire. La souscription à un contrat de ces complémentaires par une entreprise ou un individu entraîne donc la plupart du temps des montants de cotisation peu élevés dont doivent s’acquitter les personnes qui souscrivent. Toutefois, ces derniers ont souvent peu de possibilités quant au choix de la société mutualiste qui doit leur fournir les prestations parmi les divers organismes existants.

La mutuelle santé avancée

Pour cette catégorie de mutuelles, il sera fréquent de rencontrer des niveaux de remboursements beaucoup plus élevés sur les devis en ligne, donc des soins moins basiques qui seront remboursés. Même s’il est vrai que les personnes ne choisissent pas leur état de santé ou leur situation médicale, force est de reconnaître que les mutuelles avancées correspondent beaucoup plus à des exigences financières moyennes. Les actes médicaux couverts dans les contrats de tels types de mutuelle santé impliquent généralement sont généralement relatifs à des soins ou des traitements dont les prix sont relativement élevés. L’insuffisance du remboursement de l’Assurance maladie se fait donc plus ressentir sur de tels soins, et c’est vers eux que s’orientent la plupart des offres de mutuelles avancées.

Logiquement, les cotisations d’assurances sur les complémentaires qui offrent des garanties avancées sont donc un peu plus élevées que la moyenne. Mais ceci n’est pour que l’accès à des consultations ou des traitements auprès de spécialistes tels que le dentiste ou encore l’opticien. Et parallèlement, les assurés ont un plus grand nombre de choix au moment de sélectionner leur mutuelle. De même, en dehors de l’optique et du dentaire, des soins particuliers tels que ceux d’orthopédie dentofaciale peuvent également être parfois couverts. C’est ici qu’entrent en jeu même les actes médicaux non-couverts par la Sécurité sociale, tels que la pose de prothèse dentaire. Par ailleurs, les taux de remboursement proposés pour ces mutuelles avancées sont beaucoup plus conséquents et vont au-delà de 100 %. Cela signifie que le souscripteur d’un tel type de contrat de complémentaire santé avancée pourra notamment avoir affaire à des remboursements de 200 % en dehors du remboursement auquel donne droit l’Assurance, soit deux fois le tarif de responsabilité fixé pour l’acte concerné. L’on rencontre également sur les devis des professionnels proposant des complémentaires avec un taux de 150 %, 225 %… etc.

Les mutuelles de luxe ou mutuelles haut de gamme

Cette troisième catégorie regroupe les mutuelles les plus évoluées que l’on puisse rencontrer sur le marché, et il s’agit beaucoup plus souvent de souscrire individuellement ou en famille plutôt qu’en conseils d’entreprise. Ici, l’assuré aura une très grande liberté en ce qui concerne le choix de son prestataire. Un cran au-dessus des mutuelles avancées, les mutuelles haut de gamme remboursent systématiquement la quasi-totalité du reste à charge sur les soins couverts par l’Assurance maladie obligatoire. De même, les soins dits paramédicaux sont également pris en charge par les offres d’assurances de ce type de mutuelle. Un mutualiste pourra ainsi bénéficier de traitements et de consultations chez un kinésithérapeute, un psychologue, un psychanalyste ou encore un spécialiste de l’ostéopathie. Des actes médicaux de la vie peu couverts par la Sécu tels que l’achat de prothèses dentaires ou de lentilles sont également souvent pris en charge par les mutuelles de luxe, sans parler des garanties de confort telles que la télévision ou le téléphone pendant un séjour hospitalier. Avec ces organismes mutuelles, on se retrouve aisément avec des droits de remboursement de 300 % au moins, et pouvant atteindre les 400 % voire au-delà.

Pour aller plus loin :