Assurance soleil : des couvertures contre le mauvais temps

Il est possible aujourd’hui de se faire rembourser une partie de ses frais de vacances si la météo n’est pas assez clémente.

Certains » juilletistes » doivent s’en vouloir de ne pas avoir souscrit une assurance soleil. Alors que le mois de juillet a été l’un des plus pluvieux de l’histoire, de plus en plus de voyagistes et de loueurs de lieux de villégiature, comme Foncia ou Pierre & Vacances, commercialisent des garanties contre la mauvaise météo.
Leur principe repose sur la durée d’ensoleillement directe, c’est-à-dire sans nuage. Ainsi, la « garantie soleil » du courtier Aon France intervient si cette durée est inférieure à deux heures par jour. Difficile de tricher puisque cette offre a été bâtie en partenariat avec Météo France.

Nombreuses exclusions

Les garanties offertes en cas de mauvais temps diffèrent selon les opérateurs. Les montants remboursés si le soleil est absent pendant au moins trois jours dans la semaine tournent autour de 150 euros chez L’Européenne d’assurance ou chez Europ Assistance. Pierre & Vacances propose, de son côté, à ses clients la possibilité de modifier gratuitement leur lieu de séjour en cas de météo pluvieuse, sous réserve de disponibilité dans ses autres villages de vacances.
Attention, toutefois, les exclusions à ce type d’offre sont souvent nombreuses. L’assurance doit être souscrite en général au minimum sept jours avant le départ. Pire : elle peut être limitée géographiquement. Chez Pierre & Vacances, la destination doit ainsi se situer sur la côte Atlantique ou sur la côte normande. Enfin, le prix (jusqu’à 70 euros) de ces assurances pas comme les autres peut rebuter plus d’un vacancier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 5 =