Que faire en cas de désaccord avec son assureur auto ?

Lorsque survient un désaccord entre un assuré et son assureur, voici les recours possibles pour éviter un affrontement très souvent inutile entre les deux parties.

Le dialogue

Le dialogue avec la personne en charge du dossier permet à l’assuré de comprendre les raisons décisionnelles de l’assureur. Il est alors plus facile pour l’assuré de faire valoir son point de vue.

assurance demenagement

Le regroupement de personnes

Si cette première démarche s’avère vaine, il existe des associations d’assurés dans une même situation envers un assureur. En faisant appel à ce genre d’association, la pression exercée sur la compagnie d’assurance sera davantage efficace.

La contre expertise

Fréquemment, le litige porte sur le montant de l’indemnité, lequel est le plus souvent établi par un expert. Si tel est le cas, il est possible de mandater un expert automobile pour obtenir une contre expertise. Si celle-ci révèle des différences appréciables avec l’expertise de la compagnie d’assurance, une troisième expertise servira d’arbitrage. L’assuré doit payer les frais de la contre expertise, alors que les frais de la troisième sont défrayés entre les deux parties.

La médiation, le recours ultime

Si toutes ces démarches n’ont pas permis de mener à l’aboutissement d’une entente entre les deux parties, le médiateur de la compagnie d’assurance peut alors intervenir. La médiation est gratuite, mais il faut toutefois qu’aucune poursuite judiciaire ne soit en cours. Il faut également que l’assuré ait fait appel à tous les recours amiables auxquels il avait droit.

Afin de permettre au médiateur d’intervenir, l’assuré doit lui faire parvenir un dossier contenant toutes les pièces nécessaires et toute l’information pertinente au traitement du litige. Ce dossier doit être transmis par courrier recommandé avec accusé de réception exigé.

Sans que la décision du médiateur ne s’impose à l’assureur, s’il doit y avoir poursuite judiciaire, cette décision demeure un argument d’importance.

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 3 =